Affacturage pour TPE / PME : objectif, fonctionnement, coût

Les TPE et PME peuvent avoir un intérêt à recourir à l’affacturage. Voici tout ce qu’il faut savoir sur cette technique de financement.

Demande d’Affacturage
Gratuit et sans engagement !
Exemple : 123 456 789

Contrairement aux idées reçues, l’affacturage ou factoring ne s’adresse pas uniquement aux grandes entreprises. Les TPE / PME, quel que soit leur secteur d’activité, peuvent l’utiliser pour pouvoir se consacrer pleinement à leur activité. Tous les détails.

Comprendre le principe de l’affacturage

Devenu la première technique de financement court terme, devant le découvert bancaire, l’affacturage a eu le vent en poupe ces dix dernières années, notamment auprès des grands groupes. Toutefois, de plus en plus de TPE / PME s’y intéressent pour renforcer leur trésorerie et profiter d’un service de gestion des encaissements.

Le principe de l’affacturage est relativement simple à comprendre. Ce mode de financement consiste pour une société spécialisée, appelée factor, à régler immédiatement les factures clients payables à terme, ce qui vient consolider la trésorerie de l’entreprise qui y recourt. Autrement dit, l’entreprise cède ses créances à l’affactureur et, lorsque celles-ci arrivent à échéance, le factor se charge d’en récupérer le montant auprès des débiteurs.

Il faut savoir que l’affacturage n’est réservé qu’aux activités B to B et ne peut financer des factures émises sur des particuliers. La société d’affacturage ne peut prendre en charge que les factures certaines, liquides et exigibles. Les demandes d’acompte ou encore les prestations de maintenance ne se prêtent pas à cette pratique.

Comment fonctionne l’affacturage pour TPE / PME ?

Avant d’accepter une entreprise comme adhérent, le factor réalise une étude de sa situation. Plus précisément, il analyse le poste clients pour en mesurer les risques sur la base des éléments qui lui ont été fournis (description du client, encours de factures…).

En cas de résultat favorable, la société d’affacturage et l’entreprise signent un contrat qui fixe le cadre dans lequel les factures seront cédées (conditions de rémunération de l’affactureur, montant du fonds de garantie, libre accès à la comptabilité de l’entreprise, cession permanente de la totalité des créances au factor, éventuelles garanties demandées au chef d’entreprise…).

Une fois le contrat d’affacturage signé, les factures sont remises au factor au fur et à mesure de leur émission. Ce dernier règle le montant convenu auquel sont déduits des frais et une éventuelle retenue de garantie. L’organisme recouvre enfin la créance à son échéance à la place de l’entreprise.

Affacturage : quels avantages pour les TPE / PME ?

Les TPE / PME qui recourent à l’affacturage peuvent profiter de nombreux avantages :

Par rapport au découvert bancaire

L’affacturage est moins coûteux que le découvert bancaire. Il est également plus durable et apporte un volume de financement court terme plus conséquent.

Par rapport au Dailly

Rappelons que le Dailly est un financement court terme qui permet aux TPE / PME de faire des remises groupées de créances que la banque va financer sans avoir à endosser chacune d’entre elles. Le factoring est plus souple et moins limitatif que ce mode de financement.

Par rapport à l’escompte

Par rapport à l’escompte, l’affacturage présente aussi des avantages puisqu’il permet d’obtenir le financement dès l’émission de la facture client et non au retour de la traite. Ensuite, l’affacturage n’est pas plafonné contrairement à l’escompte. Enfin, il est accessible aux entreprises en création.

Par conséquent, on peut identifier trois principaux avantages liés à la mise en place de l’affacturage pour TPE / PME :

  • Une amélioration de la trésorerie: les délais de paiement accordés par les entreprises à leurs clients, sous forme de créances, représentent un risque important. Pour pallier au manque de trésorerie, les TPE / PME peuvent recourir à l’affacturage qui leur permettra d’obtenir une trésorerie immédiate.
  • Une réduction du risque d’insolvabilité: le factor peut proposer une garantie contre les impayés. L’entreprise sera ainsi payée dès l’approbation par la société d’affacturage des créances qui lui ont été transmises.
  • Une délégation de la gestion du recouvrement des créances: le recouvrement des créances est souvent perçu comme une tâche consommatrice de temps pour les entreprises. Dans le cadre de l’affacturage, le factor se charge de recouvrer les créances clients qu’il a achetées (vérification des règlements, suivi et relance des clients). L’entreprise peut alors se consacrer pleinement à son activité.

Des limites à connaître

Malgré les avantages qu’il présente, l’affacturage pour TPE et PME a aussi des inconvénients à connaître. D’abord, cette opération a un coût pour l’entreprise. Celui-ci comprend les frais financiers liés à l’avance de trésorerie et le coût de gestion du poste client.

Trois postes de dépenses doivent être observés :

  • La commission d’affacturage: comprise entre 0,7 et 2,5 % du chiffre d’affaires TTC confié au factor, elle correspond à la gestion des créances assurée par la société d’affacturage. Son montant varie en fonction de la présence ou non d’une assurance-crédit, du volume de travail généré par le contrat, de l’activité et du processus de facturation de l’entreprise, du niveau de risque global du dossier.
  • La commission de financement: elle représente les frais financiers liés à la conclusion du contrat d’affacturage.
  • Les frais annexes: ils comprennent les frais de dossier et ceux liés à des prestations ponctuelles et/ou exceptionnelles.

Outre le coût de ce mode de financement, il faut tenir compte du fait que les TPE et PME qui utilisent l’affacturage ne gèrent plus qu’une partie de la relation client. Si les relations entre le client et le factor ne sont pas bonnes, la société peut en pâtir.

Ainsi, l’affacturage répond aux besoins des TPE et PME qui souhaitent renforcer ou améliorer leur trésorerie, gagner du temps en déléguant la gestion du recouvrement des créances client ou limiter le risque d’impayés. Avant d’y recourir, il est vivement conseillé de faire une simulation en ligne pour obtenir un aperçu de son coût. Si vous avez besoin de conseils ou d’un accompagnement personnalisé, n’hésitez pas à passer par l’intermédiaire d’un professionnel. Ce dernier sera en mesure de répondre à toutes vos questions.